Vins Suisses

En tant que deuxième négociant en vins de Suisse, nous avons une grande responsabilité envers la viticulture suisse. Pour favoriser une production viticole respectueuse des ressources et pour la promotion de la biodiversité, Denner a développé un système de points à deux niveaux, en collaboration avec le WWF, la station ornithologique de Sempach et le label IP-SUISSE pour une agriculture respectueuse de la nature et des animaux. Ce système se compose à la fois de conditions de base obligatoires et de mesures volontaires que les producteurs de vin peuvent choisir euxmêmes pour atteindre le nombre de points minimum. Denner est fier de pouvoir vous proposer depuis environ un an les premiers vins portant le label de qualité IP-SUISSE.

swisswine-booklet-kw31-cover-fr

Notre recommandation

swisswine-booklet-kw31-titelbild-3_2

Chasselas − le blanc le plus apprécié du canton de Vaud

La région de Vaud est souvent considérée comme la patrie du Chasselas, car ce cépage y est cultivé sur environ 60% de ses 3800 hectares de vignoble. Ce cépage très ancien est caractéristique de la Suisse romande: il est même originaire de la région du lac Léman, où il était déjà connu au XVIIe siècle sous le nom de Fendant. Ce nom faisait allusion au fait que les fins grains de raisin n’éclatent pas sous la pression des doigts, mais qu’ils se fendent. Dans le canton de Vaud, le cépage a été nommé d’après son lieu d’origine probable: la commune française de Chasselas. En effet, le nom de Fendant ne peut être utilisé qu’en Valais depuis 1966.

Notre recommandation

Les six régions viticoles du canton de Vaud

Les trois plus grandes régions viticoles du canton de Vaud sont La Côte avec 1945 hectares à l’ouest de Lausanne, Lavaux avec 760 hectares à l’est de Lausanne et le Chablais avec 590 hectares au bout du lac Léman. Les 500 hectares restants sont partagés entre les petites régions viticoles du Vully, de Bonvillars et des Côtes de l’Orbe, au bord du lac de Neuchâtel.

swisswine-booklet-kw31-titelbild-8

Notre recommandation

swisswine-booklet-kw31-titelbild-4_1

Un précieux travail manuel suisse

De nombreux viticulteurs suisses cultivent encore leurs vignes de manière traditionnelle à la main et en harmonie avec la nature, car les pentes raides et l’espace étroit entre les rangées de ceps rendent souvent impossible l’utilisation de machines. C’est ainsi que naissent des vins suisses originaux qui portent la signature de ces vignerons, dont beaucoup cultivent les mêmes vignes depuis des générations. Pour exploiter des vignobles en pente ou en terrasses, il faut compter 1900 heures de travail par an et par hectare. C’est deux fois plus que dans les vignobles accessibles avec des machines. Les salaires des auxiliaires ainsi que les frais d’assurance, de matériel et de publicité sont en outre plus élevés en Suisse que dans la plupart des régions viticoles étrangères. Cela entraîne une hausse du prix du vin suisse. En outre, les exigences en matière de protection de l’environnement doivent être respectées. Ce sont des coûts supplémentaires auxquels les viticulteurs dévoués sont confrontés «dans le plus petit des grands vignobles» – en plus des conditions topographiques difficiles.


Régions viticoles


Valais 32%
Vaud 26%
Suisse alémanique 18%
Genève 9%
Tessin 8%
Trois lacs 7%

Viticulture sur des coteaux escarpés

Lorsque des vignerons qui pratiquent la viticulture sur des coteaux extrêmement escarpés et donc difficiles à exploiter, on parle de viticulture héroïque. Ces pentes abruptes ne représentent que 7% de l’ensemble du vignoble européen. D’excellents vins sont produits dans ces paysages impressionnants. Ces parcelles pentues, souvent aménagées en terrasses, sont particulièrement nombreuses en Suisse où les Alpes occupent 60% du territoire et le Jura 10%. Leurs versants favorisent l’ensoleillement des raisins et régulent l’apport en eau. Notre paysage montagneux et ses défis caractérisent la viticulture suisse, et nos vignerons les abordent en faisant preuve d’une grande inventivité.



«Les coteaux plantés de vignes façonnent le paysage des régions viticoles suisses.»
swisswine-booklet-kw18-titelbild-5
swisswine-booklet-kw31-titelbild-6_1

Une viticulture polyvalente en Valais

Le Valais est le plus grand canton viticole de Suisse. Il y règne un climat idéal pour presque tous les cépages. Le Pinot Noir, le Gamay et le Fendant – nom donné au Chasselas en Valais – y sont particulièrement répandus. 52 autres cépages sont également cultivés dans les vignobles valaisans. 59% de la surface appartient exclusivement aux rouges, qui servent également à produire la Dôle Blanche (à base de Pinot Noir et de Gamay), un vin blanc de plus en plus apprécié, et le rosé OEil-de-Perdrix (à base de Pinot Noir). Les avez-vous déjà goûtés?

Notre recommandation

Le Valais:

le soleil de la Suisse

Dans la principale région viticole suisse, des vignobles spectaculaires, souvent en terrasses, s’étendent le long du Haut-Rhône. La vallée s’est formée il y a environ 20 000 ans suite au retrait des glaciers. Aujourd’hui, la région bénéficie d’un climat particulièrement sec et ensoleillé, avec environ 650 millimètres de pluie et 2500 heures de soleil par an. Ce microclimat est renforcé par le foehn d’automne, ce qui favorise la culture de variétés à maturité tardive. Il permet également de cultiver la vigne à des altitudes nettement plus élevées qu’ailleurs dans le pays. Par exemple à Visperterminen, où les raisins de Heida poussent à 1100 mètres d’altitude.



swisswine-booklet-kw31-titelbild-7_1