Gel printanier dans le plus grand canton viticole

Près d’un tiers des vignobles suisses se trouvent en Valais. Les viticulteurs y produisent des vins rouges, blancs ou rosés de grande qualité. Même dans des conditions difficiles, comme en 2017, lorsque le gel a détruit nombre de sar­ments de vigne de la vallée du Rhône.

Le soleil brille fréquemment, les montagnes protègent de la pluie et le foehn contribue à un climat de steppe. C’est pourquoi les raisins se plaisent tant entre Martigny dans le Bas-Valais et Visperterminen dans le Haut-Valais. La vigne est cultivée entre 450 et 1150 mètres d’altitude sur des sols de granit, de ­calcaire, de gravier ou de lœss – surtout sur la rive droite du Rhône. Trois cinquièmes des vignobles sont plantés de cépages noirs comme le pinot noir ou le gamay, et le reste de blanc comme le chasselas. La région du Valais se démarque par ses élégantes cuvées comme Le Muzot ­Réserve Cuvée Rouge du Valais AOC, ses vins blancs frais comme le ­Vieux Murets Johannisberg du Valais AOC et ses spécialités autochtones comme le Carmelin Malvoisie du Valais AOC. L’année 2017 a été très éprouvante pour les viticulteurs en raison du gel printanier. Ils ont récolté jusqu’à 30% de moins que la moyenne des dix dernières années et les prix ont grimpé parce que la demande était supérieure à l’offre. Plusieurs caves ont ainsi dû augmenter de 10% les tarifs de certains vins du Valais.

Tous les vins du Valais