Breadcrumb Navigation

Blog de Denner

Sans gluten, sans lactose — sans plaisir?

Astuces 12.04.2016

De plus en plus de personnes renoncent consciemment à certains aliments. Seul un petit nombre souffre réellement d'allergie, beaucoup se contentent de suivre le trend «sans», beaucoup même sans savoir ce que sont le gluten ou le lactose et pourquoi certaines personnes doivent y renoncer.

Allergie et intolérance — quelle est la différence?

En cas d'allergie, le système immunitaire réagit à certaines substances comme s'il s'agissait de corps étrangers et forme alors des anticorps pour se protéger. En cas d'intolérance alimentaire, le corps a perdu sa capacité à digérer certaines substances, ou il ne l'a jamais eue. Qui supporte combien de quoi est donc spécifique à chaque individu.

Les intolérances les plus connues expliquées en bref:

Intolérance au lactose

Incapacité à digérer le sucre du lait (=lactose) due à l'absence de lactase, une enzyme digestive. Cette carence peut apparaître dès la naissance ou seulement avec les années.

Intolérance au gluten

Incapacité à tolérer la partie collante du gluten formée de protéine. Cette protéine collante se trouve dans différentes sortes de céréales (froment, épeautre, seigle, etc.) et donne des propriétés élastiques à la farine. En cas d'intolérance, la muqueuse de l'intestin grêle peut s'enflammer. Par conséquent, certains nutriments ne peuvent plus être absorbés dans le sang.

Chez les personnes intolérantes au lactose ou au gluten, la consommation de ces substances peut provoquer de teribles douleurs abdominales ou d'autres troubles de la santé.

Qui doit? Qui veut?

L'industrie alimentaire cherche de plus en plus à répondre aux besoins en créant des produits alternatifs. Ce qui pour les personnes intolérantes était une mission presque impossible, à savoir trouver des aliments sans gluten ou sans lactose, a aujourd'hui abouti dans l'embarras du choix. Les personnes réellement touchées par une allergie ne sont que peu nombreuses en Suisse. Il est clairement établi que seule une personne sur cinq souffre d'intolérance au lactose et seul 1%* de la population de maladie cœliaque.

Si vous ne faites donc pas partie des personnes qui souffrent, réfléchissez bien aux avantages réels que vous tirez en renonçant à ces aliments, car, pour les personnes normales, une alimentation sans gluten n'apporte aucun bénéfice pour la santé. Elle est toutefois vitale pour les personnes souffrant de cœliaquie. C'est en tout cas le message de la société allemande de la cœliaquie.

Il en va de même pour le lactose. Beaucoup de médecins et de diététiciens sont du moins d'accord sur ce point. Les produits sans lactose ne procurent pas forcément plus de bien-être, mais ils vident certainement le portemonnaie.

Le plaisir est-il un péché?

Un petit pain bien aéré ou de la mozzarella fraîche sont-ils donc devenus des péchés? Je voudrais vous raconter une petite anecdote à ce sujet, tirée de mes vacances à Los Angeles l'année dernière. Les Américains raffolent en ce moment de tous les produits «sans» et je me réjouissais de pouvoir goûter à ces aliments. Lorsque j'ai découvert, dans un café, un appétissant cupcake, sans gluten, sucre et produits animaux, je me suis précipitée sans hésiter. Mais je l'ai compris dès la première bouchée — il n'y a rien de malsain dedans, mais cela n'a le goût de rien non plus! Ne me comprenez pas mal! Il existe beaucoup de bons desserts sans gluten et végétaliens de surcroît, mais à mon avis, il est important de garder du plaisir à manger. Et si un aliment est supersain, alors il devrait aussi être superbon!

Y a-t-il des alternatives naturelles?

A celui ou celle qui décide de renoncer au gluten, ou qui le doit pour cause d'allergie, je ne recommanderais pas de produits «sans gluten» générés artificiellement, mais plutôt une alimentation à base de céréales naturellement sans gluten, comme le riz, le maïs, le millet, le quinoa, l'amarante et le sarrasin.

Celui qui ne tolère pas le lactose ne peut consommer de lait de vache ni de produits en découlant. Les alternatives sont les laits de riz, d'amande, de noix de coco et d'avoine. Selon le degré d'allergie, les fromages à pâtes durs peuvent être consommés, car ils contiennent beaucoup moins de sucre de lait.

*selon les données du Centre d'Allergie Suisse

[Translate to French:] Dazu passt